Cat's warrior's
Salut à toi, jeune félin. Rejoins-nous vite et amuse toi bien ! Smile


Il est temps de sauver le monde.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nuage Septentrional (Platine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Etoile Sauvage
Plumeau Chromatique ~ Leader des Golden

Avertissements : 0 - c'est bien !
Miaulements : 274
Inscription : 09/01/2011
Age : 21
Localisation : France

Feuille du Félin
♣ Clan: Golden
Autres personnages : :
Relations:
MessageSujet: Nuage Septentrional (Platine)   Mer 8 Juin - 16:50



Fiche d'identité de
Nuage Septentrional.




Nom: Patte Septentrionale - Nuage Septentrional - Ellébore Septentrionale - Étoile Septentrionale
Clan: Platine
Âge: 10 lunes
Sexe: Mâle
Rang: Apprenti

Ton physique et ton caractère sont gravés dans la pierre.


Nuage Septentrional est un novice de taille relativement petite. Il est court sur pattes, et pas bien musclé. Ses épaules et ses cuisses sont frêles, et son dos court. Il possède un long cou de cygne sur lequel est posé une petite et fine tête camuse, surmontées de grandes oreilles. Son poil est ras, mais sa queue longue est étonnamment touffue. Sa fourrure est d'une superbe couleur noire de jais, qui se reflète au contact des rayons du soleil. Son menton, son cou et le bout de ses pattes sont d'une couleur blanche étincelante. Quand à ses iris, ils sont d'une belle couleur verte émeraude. Il ne porte que la peau sur les os, beaucoup de chats se demandent s’il ne serait pas anorexique, mais il est juste très svelte et de taille fine. Vrai pois plume. On pourrait croire qu'il s'envolerait au moindre coup de vent. Dents petites mais relativement pointues, courtes griffes couleur crème. Longues moustaches frémissant au moindre contact. Coussinets roses pâles, sauf sur le gros de la patte droite où le centre est noir charbon.

Un être. Un être né contre sa volonté, fils d'un gadjot, fils d'un bâtard. Un être n'ayant pas demandé d'avoir un tel héritage sur le dos, de supporter sur ses épaules si frêles, sur son corps si fragile, une histoire si redoutée. Nuage Septentrional est un apprenti fragile, lunatique. C'est un jeune chat dont l'avenir a été entaillé lorsqu'il apprend les circonstances de sa naissance. Autant moralement que physiquement, il faut faire attention à lui et surtout ne jamais le brusquer. Il a besoin d'un chat qui lui redonnera confiance sur qui s'appuyer, sur qui se confier. Il est toujours d'humeur neutre et n'a jamais de sautes d'humeurs, toujours ces grands yeux innocents ouverts sur le vaste monde. Souvent mélancolique, voir nostalgique. Très réservé, mais a besoin de quelqu'un à qui parler et se déverser, sous peine de craquer. Un métabolisme fragile. Pas beaucoup d'amis, beaucoup de gens qui le prennent en pitié devant tant d’innocence et d'instabilité. Grand stressé, la moindre chose risque de le mettre sur des feux ardents, que ce soit poser une question à tel guerrier ou aller faire telle patrouille. Souvent besoin d'être réconforté, rassuré. Autre chose : il est agoraphobe. C'est à dire "la peur de la foule". En gros, il déteste être en présence de beaucoup de chats autour de lui, ça le rend stressé, voir hystérique.

Nuage Septentrional n'est pas un chat que l'on peux définir comme ça, en un claquement de doigt. Cela demande grande connaissance de sa personne et grande douceur pour savoir ce qu'il aime, ce qu'il n'aime pas. J'ai entendu quelqu'un qui m'a dit : Nuage Septentrional est le chat le plus compliqué que je n'ai jamais rencontré, mais aimant les caractères difficiles, j'ai pris un peu de temps pour observer ses quelques habitudes. La chose la plus flagrante que j'ai jamais pu regarder, c'est qu'il passe la plupart de son temps à observer les oiseaux. Ils semblent le fasciner : et jamais, oh grand non jamais il n'y toucha un jour. Il leur parle comme ils lui pépient, il leur confie ce qu'il a sur le cœur. Sa deuxième particularité, est qu'il ne cesse de manger. Je me suis d'ailleurs étonné qu'il soit si maigre, alors qu'il dévore littéralement ce qu'il mange. Mais jamais d'oiseaux, bien entendu. La Troisième chose, est qu'il déteste l'eau, à part dans sa bouche. Une fois, il a glissé et est tombé sans faire exprès dedans : il a consacré deux heures de son après-midi à enlever toute trace de liquide de lui.




    Parce que l'amour a ses prisons, que la raison déshonore.

L'histoire c'est notre espoir



Nuage Septentrional n'est pas un de ces chats qui a eut la chance d'avoir un père, une mère, qu'il connaissait et qui ont tous deux voulu sa naissance. Il n'a pas eu la chance de naitre un beau jour d'été. Non, le jour de sa naissance était un jour horriblement froid. Même dans la chaleur de la pouponnière, les reines grelottaient, transies de froid. Jusqu'à présent, tous les chatons étant nés avaient été perdus. Lorsque Aile de l'Ange, sa mère, mis bas, seul ce minuscule chaton noir et blanc survécut au massacre. Aile d'Ange décida de le nommer Petit Septentrional, surement parce que les neiges et les vents de ce jour là lui faisait penser aux vents du nord du Septentrion. Petit Septentrional était un petit chaton fragilisé à cause de la saison où il était né, il fut prit de plusieurs maladies dont il faillit bien mourir. Heureusement, Aile de l'Ange et le guérisseur de l'époque prenaient bien soin de lui, vu qu'il était le seul survivant de toutes les portées. Navrés tout de même que le seul futur apprenti du clan soit un chat à la santé fragile.

Petit Septentrional était très chouchouté par sa mère. Il ne pouvait pas sortir de la pouponnière sans son autorisation, par exemple. Et devait faire la sieste trois fois par jour. Le petit chaton noir et blanc, encore innocent et plein de joie malgré la fragilité de son physique, se demanda toujours et ne sut jamais qui fut son géniteur dans toute cette histoire. Lorsqu'il posa la question à Aile d'Ange, elle lui répondit qu'il n'était pas du clan. C'est tout.

Ce jour là fut un très grand jour : âge désormais de quatre lunes, Petit Septentrional fut emmené par sa mère à l'extérieur du camp. Elle l’emmena pas loin de l'entrée, et le laissa apprendre les odeurs du vaste monde. Elle était très inquiète, comme si elle craignait qu'un corbeau enlève son petit. Mais ce ne fut pas un corbeau qui vint.

<< ALORS, AILE D'ANGE, COMMENT SE PORTE CETTE SI CHARMANTE PROGÉNITURE DEPUIS LE TEMPS... >>

La belle chatte blanche se retourna brusquement. Un immense chat gris cendré aux pattes et au dos rayé de noir se tenait devant elle, ses yeux ambrés luisant de rage.

Petit Septentrional choisit son moment pour revenir.

- Maman ! Maman ! Regarde c'que...

Il s'arrêta net en voyant ce gros matou. Ses yeux prirent une lueur admiratrice devant l'imposante allure du chat. Face à lui, Petit Septentrional paraissait minuscule, il atteignait à peine son genou.

- J'ai trouvé. C'est qui, M'man ?

Aile d'Ange allait répondre à son fils, ses iris terrorisés l'incitant à fuir, ce que le chaton noir et blanc de remarqua pas. Le matou la devança.

<< JE SUIS TON PAPA, PETIT SEPTENTRIONAL. J'AI BEAUCOUP ENTENDU PARLER DE TOI, CAR TOUT LE MONDE DIT QUE TU ES LE SEUL A AVOIR SURVIS CETTE FROIDE SAISON D'HIVER. DOMMAGE QUE TA MÈRE NE SOIT JAMAIS VENU ME VOIR AVEC TOI, OU MÊME PARLE DE TOI,.. >>

Sa voix était devenue étrangement sadique. Sur sa dernière phrase, Nuage Septentrional fut prit de frissons. Le chat commença à s'approcher lentement de son fils, le toisant de toute sa hauteur, l'examinant de haut en bas.

<< EH BEN, IL EST PAS BIEN GROS CELUI LA... J'EN AI DONNE DES MEILLEURS. >>

Aile d'Ange ne perdit plus une seconde. Se jetant sur l'énorme matou, elle hurla à son fils :

- Sauve toi, Petit Septentrional ! Retourne au c...

La pauvre n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Un horrible gargouillement de sang la coupa. Petit Septentrional recula, terrorisé à la vue de l'horrible plaie béante qui ornementait sa gorge, et de sa tête qui pendait lamentablement. Son père lâcha le cadavre de la femelle, et porta son regard sur le chaton noir et blanc en se léchant les babines. Petit Septentrional prit les jambes à son cou.

Il courut comme s'il avait le diable aux trousses. Il courut aussi vite que son petit corps fragile le portait. Nombre de fois il trébucha, se cogna aux arbres, mais jamais il ne ralentit : sa vie en dépendait. Il sentait le souffle chaud de son père sur sa queue, sa voix horrible résonnait dans la forêt. Enfin, il vit l'entrée du camp. Mais soudain, il se sentit roulé boulé à terre, et un énorme corps se porta au dessus de lui. Une fourrure grise lui cacha les yeux et lui envahit la bouche.

<< QUEL DOMMAGE QUE TU AIS ÉTÉ AVEC TA MÈRE... SI TU N'AVAIS PAS VU CE MEURTRE DE TES PUTINS DE PETITS YEUX, JE T'AURAIS PEUT-¨ÊTRE LAISSE LA VIE SAUVE, QUI SAIT... >>

Il allait mordre sauvagement dans le cou du chaton, qui était complétement tétanisé par la peur, quand soudain une forte voix résonna de l'entrée du camp.

- C'est terminé, Idéal Imparfait, lâche le !

Le père nommé Idéal Imparfait arrêta son mouvement en pleine action. Ses yeux remplis de fureur fixaient tantôt le chaton, tantôt Larme de Nostalgie, tantôt Tempête de Sable, tantôt Petit Septentrional. Pour finir, il relâcha la pression sur le chaton, et feula, avant de fuir vers la forêt. Le chaton noir et blanc resta immobile, paralysé, ses yeux fous fixant le ciel. Tempête de Sable s'approcha et le prit doucement par la peau du cou, et des guerriers du tonnerre s'élancèrent vers l'endroit où la vie d'Aile de l'Ange était partie rejoindre le clan des étoiles.

Pendant deux lunes entières, cette même expression resta sur le visage de Petit Septentrional. Il ne pensait plus rien, il ne parlait plus, il ne vivait que par la peur. La lune avant son baptême d'apprenti, il fut lentement rééduqué par une reine de la pouponnière, apprenant peu à peu à recommencer à parler, à bouger, à sortir. Où qu'il allait, il avait peur. Même le jour où il apprit que le cadavre d'Idéal Imparfait avait été retrouvé dans un ravin, il continuait à tressauter au moindre bruit, au moindre mouvement brusque. Mais au fur et à mesure du temps, il finit par se ré-habituer à l'absence de sa mère qui avait été si présente durant les premiers mois de sa vie, à accepter la dure vérité sur son viol, à accepter que son père était mort et que c'était beaucoup mieux ainsi. Le jour de son baptême d'apprenti, il avait déjà fait beaucoup de progrès. Mais il reste et restera toujours un petit chat fragile, autant dans le physique que dans le moral.

Et derrière l'écran?


Niveau de RP requis : Excellent



.......................................

Sonne le clairon..


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Nuage Septentrional (Platine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cat's warrior's :: Gestion des personnages :: Registres :: Pré-définis.-